le-vent-dans-les-saules-bd-volume-2-reedition-18880

Je dois aussi à Maurice cette superbe découverte (merci Maurice ^^).

Le Vent dans les saules est une série adaptée du roman Le Vent dans les saules (1908) de Kenneth Grahame.

Elle se compose de quatre tomes, tous publiés chez Delcourt (collection « Jeunesse ») :

  • Le Bois sauvage (1996) ;
  • Auto, crapaud, blaireau (1998) ;
  • L’Échappée belle (1999, Alph' Art du Public 2000) ;
  • Foutoir au manoir (2001)

C'est une BD jeunesse que les adultes dégusteront avec tout autant de plaisir. Conte bucolique mettant en scène des animaux (qui, comme chez La Fontaine, ont des comportements qui ne manqueront pas de vous évoquer ceux des humains), ce récit vous ravira par la finesse du dessin; par la qualité à la fois de la langue et du graphisme.

L'oeuvre est en effet empreinte de poésie; tant par les jeux de langage que par le traitement visuel... Comme dirait Charles, Là, tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.
On s'installe dans cette lecture comme dans un confortable canapé, et on la savoure comme on profiterait d'un délicat verre de vin... (D'ailleurs, tous ces plaisirs sont compatibles, on est bien chanceux.^^)

 

Ventdanslesaules

 

Dans le tome 3, L'échappée belle, Rat, parti chercher à l'aube un loutron en fugue qui donne bien du souci à son papa^^, déclare à Taupe :

"C'est le moment où les animaux de la nuit sont allés se coucher et ceux du jour ne se sont pas encore levés. Un moment rare et précieux où le temps semble suspendu entre deux mondes. C'est l'heure bleue. Chut... écoutez."

Ce moment de pure poésie s'accompagne de planches magnifiques, aux couleurs somptueuses...

A un moment, Rat a cru entendre une musique...
"C'est étrange... elle me laisse la nostalgie d'endroits que je n'ai pas connus, de moments que je n'ai pas vécus..."

Si les aventures de nos personnages sont bien d'une simplicité propre à charmer les plus jeunes, le langage est élaboré, raffiné même (vous trouverez au détour de certaines pages des passages rimés, des jeux d'allitérations et assonances, ...); et l'ensemble de l'oeuvre n'est évidemment pas dénué d'une certaine maturité.

Ainsi, toujours dans ce tome 3, à l'aube, après avoir fait une incroyable et magnifique rencontre, la mémoire de nos deux amis (Rat et Taupe) se trouve en partie "oblitérée"... La voix narrative commente:
"Car si la connaissance est importante, l'oubli est source d'innocence."

Ode aux joies de l'enfance? De l'insouciance? Invitation à se défaire de nos préoccupations pour savourer plus pleinement les bonheurs de la fiction?

Ce récit, quoique fort distrayant, peut assurément se lire à tous les âges, et à plusieurs niveaux...

Il est empreint aussi d'un humour délicat... Qui ravira ceux qui se délectent des petits détails malicieux. On rencontre ainsi  dans une geôle une araignée nommée Solange qui a la phobie des batraciens...^^ Sa copine lui conseille d'en parler à son psy.

Le lecteur est parfois interpellé avec de petits dessins en noir et blanc:
"et vous, qu'allez-vous faire?
Une petite sieste, casser la graine ou simplement tourner la page ?"

Et à l'occasion, dans l'aventure filtrent de petites leçons de vie indirectes et discrètes:
"N'eusse t-il été leur ami, ils n'auraient quand même pu l'abandonner... Simple question d'animalité."

Sans vous raconter la fin, (car si vous ne l'avez pas lue, vous devriez vous précipiter au plus vite sur cette très belle BD !), je peux vous promettre que le dernier tome recèle notamment une scène de bagarre truculente, des passages entièrement versifiés, et une fin en apothéose...
"Oeufs brouillés et lait tourné! Il s'est envolé!"

 

le_vent_dans_les_saules2

 

(Apparemment, je vais retrouver cet univers, pour mon plus grand plaisir, puisqu'il y a une suite parue en 2005: Le Vent dans les Sables, également chez Delcourt)

Vous pouvez aussi aller lire les billets d'autres blogueurs conquis : Lecturissime : clic   de Kalistina : clic

de Jerôme (dont le blog vaut le détour ! ) : clic , de Didi : clic