parenthese

Une BD qui est  un témoignage poignant, autobiographique, celui d'une jeune femme de 20 ans atteinte de troubles épileptiques, à laquelle les médecins découvrent une tumeur au cerveau. Elle raconte cette "parenthèse", qui représente 4 ans de sa vie. Les rendez-vous chez les médecins qui vous parlent avec des mots incompréhensibles de ce qui va déterminer le restant de votre vie, le quotidien et ses détails douloureux, la mémoire qui flanche, la difficulté à se concentrer, la dépendance, l'impossibilité de se débrouiller seule, le sentiment que votre identité vous échappe, que beaucoup de choses vous échappent...

La_parenthese_1_Elodie_Durand_juillet_2010

La_parenthese_2_Elodie_Durand_juillet_2010

Pas facile de parler de cette BD, justement parce qu'elle est extrêmement touchante.

Malgré la gravité du sujet, ce n'est absolument pas un livre larmoyant, et il se lit  facilement.

Dans sa manière de raconter, l'auteure n'est jamais dans l'atermoiement. Elle évoque son quotidien de l'époque parfois sous forme de journal (elle a notamment reproduit des croquis et dessins qu'elle faisait dans son carnet à l'époque de la maladie), en s'adressant souvent à ses proches et en particulier à ses parents.

"Dans ma tête, ça allait dans tous les sens. J’étais un monstre. Un monstre s’était emparé de moi tout entière. Je n’avais plus de tête. Ma tête était une prison. Je ne pensais pas que je mettrais tant d’années à me réconcilier avec elle."

"Je m’inquiétais de vos gros yeux, de vos regards angoissés, de vos questions. Non, je ne savais pas si j’avais fait une crise, ni si j’allais mieux. Non, je ne savais pas ce qui s’était passé… Moi, ce que je voulais, c’était ne plus jamais avoir peur."

Je ne peux que vous conseiller cette lecture, même si je me sens assez démunie pour en parler. Ce livre a eu le prix "révélation Angoulême 2011", et ça me semble bien légitime. :)

Une interwiew de l'auteure est visible ici

Les avis de Noukette, de Mango, de Choco